AFTER HOURS - 1984 - visionner le court-métrage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

AFTER HOURS - 1984 - visionner le court-métrage

Message par Georgeslechameau le Dim 26 Juil - 17:16


Georgeslechameau
Admin

Messages : 21
Date d'inscription : 26/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://janecampion.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: AFTER HOURS - 1984 - visionner le court-métrage

Message par Marie Pons le Lun 27 Juil - 17:35

Dans un décor symétrique, où règne l'ordre et les lignes horizontales et verticales (piscine, bureaux, maisons), Jane Campion évoque avec subtilité la question de la transgression et du délit. Grâce à deux interprètes de talent, la confrontation sur la vérité et le mensonge prend peu à peu de plus en plus d'importance. Ne répondant jamais à la question "qui nous dit la vérité?", Jane Campion oriente malgré tout notre réponse en jouant sur notre manière de percevoir les protagonistes. Pour mener à bien son propos, le récit est volontairement déconstruit pour nous perdre et nous donner à voir une vérité "plurielle". Parfaitement rythmé et mis en scène.

Marie Pons
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: AFTER HOURS - 1984 - visionner le court-métrage

Message par Georgeslechameau le Mar 28 Juil - 14:25

Cette fois, Campion adopte un style plus classique, moins expérimental, moins esthétique (quoique), et propose un scénario.
Un intéressant jeu sur le mensonge et la vérité que l'image ne vient jamais clarifier.

Cela dit, perso, je pense que je vais me concentrer sur la perception que Campion à des Hommes.
D'après ces trois courts-métrages et les 3 films que je connais (Leçon de Piano, Bright Star et Top of The Lake), il me paraît que la cinéaste possède une vision assez arrêtée de l'Homme lorsque la Femme est constituée de nuances. Son cinéma serait-il comme une mission sous-entendue d'inverser les perception des genres ? À vérifier.

Ici, l'Homme me paraît se résumer à un instinct (sexe, profit, survie) lorsque la Femme est bien plus indéchiffrable. C'est toutefois enrobé dans suffisamment de mystère et d'interrogations pour ne jamais paraître misandrique


Georgeslechameau
Admin

Messages : 21
Date d'inscription : 26/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://janecampion.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Critique After Hours

Message par Sylvie-Noëlle le Sam 1 Aoû - 18:43

Le bon vieux sujet du harcèlement sexuel et du chantage pour garder son job dans l'entreprise des années 80, est ici abordé par Jane Campion sous l'angle du double récit des deux protagonistes, Lorraine, la secrétaire chétive et embarassée et Mr Philipps, le boss si parfait dévoué à sa gentille famille en complet veston. Le procédé du récit est mis en parallèle avec ce qu'il s'est réellement passé, et c'est cela qui est intéressant. Lui nie évidemment, et est soutenu par son assistante; quant à elle, son entourage ne comprend pas qu'elle n'ait pas refusé ou demandé d'arrêter, puisque chacun est dans la représentation de la société et du contexte de l'époque. Le regard d'aujourd'hui que nous portons sur ces abus rend le film un peu vieillot et l'histoire moins touchante. Sans doute aussi parce la réalisatrice y a mis de la distance via la forme du récit et de la vérité de chacun par l'intermédiaire de l'enquêtrice. Et déjà, l'eau, si présente dans les films de Jane Campion, comme un personnage à part entière et la légèreté du corps qui s'y meut, laissant de côté les problèmes de la vie réelle! Quant à l'histoire des poulets congelés qui pourrissent dans le frigo...elle m'a laissée perplexe!

Sylvie-Noëlle
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: AFTER HOURS - 1984 - visionner le court-métrage

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum